La couleur dans l’art, je réalise un collage

La peinture du début du XXe pour parler de la couleur

A force de les avoir sous les yeux, nous finissons par ne plus voir les couleurs. A partir de quelques œuvres des collections du Musée d’art et d’histoire de Meudon les enfants découvrent et expérimentent l’importance de la couleur, des formes et de la musicalité des formes et des couleurs entre-elles.

D’abord la couleur dans les peintures de paysage

Une petite présentation de l’art du début du XXe siècle s’impose pour expliquer aux enfants la révolution de la couleur dans l’art qui l’emporte sur le dessin. Par chance, le musée possède des œuvres dans les salles des peintures du paysage qui permettent d’aborder les  « familles » de  couleurs. Couleurs chaudes autour  du Paysage de la Drôme d’André Lhote (1885-1962) ou du Port de la Rochelle, d’Albert Lebourg (1849-1928), couleurs froides des œuvres d’Albert Marquet (1875-1947), toutes révèlent des goûts, des attirances, des émotions que les enfants savent très bien exprimer.

Et la couleur dans la peinture abstraite

Les peintres abstraits à la suite de Wassily Kandinsky proposent une autre approche de la couleur. Associées aux trois formes géométriques de base, carré, cercle et triangle, les trois couleurs primaires emmènent l’artiste aux origines de la création. C’est avec un parcours de jeux que les enfants découvre le spectre des couleurs, jouent avec les couleurs primaires, et s’initient à l’art abstrait. Ils découvriront les collages de Jean Arp, la transparence des couleurs dans l’œuvre de Serge Poliakoff, la gaité des couleurs de Jean Le Moal…

Avant de réaliser un collage abstrait selon les lois du hasard tel que l’a expérimenté Jean Arp, les enfants vont fabriquer leurs couleurs.  Un atelier tout en couleur et en forme avec une surprise musicale pour libérer la créativité des enfants.

 

 

Laisser un commentaire