La nature et les jardins à Meudon

C’est le printemps à Meudon

Les jardins à Meudon, c’est une longue histoire depuis monsieur le Nôtre…  L’atelier qui est proposé aux enfants commence par une présentation de l’art des  jardins à la française, tel qu’André Le Nôtre les a conçu. Beaucoup de choses à découvrir sur Meudon durant le Grand siècle. En effet, le château et son domaine magnifiquement  embellis par Louvois attirent Louis XIV à la recherche d’une demeure digne d’un futur roi de France, son fils le Grand Dauphin. Meudon à mi chemin entre Paris et Versailles, possède une forêt giboyeuse propice à la chasse. Au regard de ces nombreux atouts, le Roi achète en 1695 pour son fils, le Domaine de Meudon et ses séjours sont fréquents et réguliers . De nombreux embellissements sont apportés tant à l’architecture du château qu’aux jardins. Le Roi, aux côtés de son fils veille aux travaux, il ira même jusqu’à conseiller son fils sur la Manière de montrer Meudon.

Le jardin à la française

Au cours d’un premier atelier que l’on appellera « le  jardin à la française », les enfants observeront les plans et maquettes du musée sur les deux châteaux aujourd’hui disparus. Architectes à leur tour, ils dessineront des plans avec une perspective, un parterre, des bosquets. Puis ils mettront en couleur leurs paysage …

Le jardin nourricier

Une visite au potager du Dauphin, à deux pas du musée s’impose. Le dauphin, mais c’est un mammifère? un jardinier? surprise… Cette visite leur permettra de découvrir qui est le dauphin, ce qu’est un jardin nourricier, un potager et une architecture au jardin, la serre. Des temps de jeux dans le labyrinthe et de retour au musée il dessineront les plans d’un potager rien qu’avec leurs légumes et fruits favoris.

Les artistes et les jardins

Mais en fait, un jardin c’est quoi? et qu’est-ce qu’on peut y faire? et qu’est-ce qu’on y trouve? et les artistes dans les jardins? Toutes les réponses en images à leurs  questions vont permettre aux enfants  de représenter ou fabriquer leur  jardin extraordinaire.

 

 

 

Laisser un commentaire