L’art du cyanotype ou la nature en bleue

Les  Journées européennes du patrimoine 2020

Cette année, elles sont placées sous le thème de la transmission des connaissances, des traditions et savoir-faire. Dans ce sens et en marge de l’exposition « les sciences à Meudon » le musée d’Art et d’Histoire de la ville propose aux enfants le samedi 19 septembre après midi une petite leçon de botanique et d’initiation au cyanotype.

Cyanotype, cela veut dire qu’il y a du bleu cyan?

Presque mais c’est le bleu de prusse que les enfants vont découvrir ce jour là. C’est  en 1842 que l’anglais Sir John Herschel a inventé le procédé photographique alternatif, le cyanotype. Ce procédé  permet de révéler sur un papier recouvert d’une émulsion chimique ultra-sensible aux rayons du soleil des tirages photographiques avec un magnifique  bleu de Prusse. Au lieu de  ramasser les plantes, de les faire sécher, de les classer et les dessiner, les botanistes anglais ont réalisé des herbiers en bleu de Prusse intense. Parmi eux, Anna Atkins  utilisa le cyanotype à des fins scientifiques. Elle constitua un magnifique herbier d’algues le  British Algae . Tout en poésie et  plein de délicatesse le British algae est précieusement conservé au British Museum de Londres.

Pas besoin d’appareil photographique, ni de smartphone pour faire des photos

Pour ces ateliers d’initiation, chaque tirage réalisé par les enfants sera unique au gré de leurs inspirations, de leur choix de végétaux et de l’intensité du soleil. Aujourd’hui, le procédé du cyanotype est utilisé par les architectes et les ingénieurs pour la création de plans. Il est aussi au cœur de travaux d’artistes sensibles à la poésie des fleurs et de la nature. Le samedi 19 septembre prochain au musée, les enfants deviendront des magiciens en découvrant l’art de la magie bleue !

Laisser un commentaire